lundi, novembre 21, 2016

Carte Blanche pour un Bleu de Lambil et Cauvin


C'est à l'occasion du festival de la bande dessinée d'Andenne que j'ai eu l'occasion de rencontrer Willy Lambil pour la promotion de son dernier album "Les Tuniques Bleues" , scénarisé par Raoul Cauvin. Saga presque aussi longue que les feu de l'amour puisqu'on est déjà à l'épisode soixante pour une série entamée dans les années 70 et toujours aussi dynamique (?).

Plantons vite le décor :

A la suite d'une nouvelle altercation avec l'ennemi , le 22e de cavalerie toujours mené par le capitaine Stark , rentre bredouille et épuisé. Les quelques rescapés reviennent avec terrible séquelles et le sergent Cornelius Chesterfield n'est pas en reste car le voilà devenu aussi actif qu'une pauvre limace à l'état végétative.  Son ami de toujours,  le caporal Blutch, toujours aussi désabusé, se verra investit d'une mission personnelle pour ramener la conscience de son ami parmi nous , et ce sous trente jours sinon le haut commandement se verra contraint de la démobiliser.

Et hop c'est parti pour une 40aine de page dessinée/racontée par le duo Lambil et Cauvin , ou nous accompagnons le caporal Blutch dans ces péripéties afin de trouver le "choc" qui réveillera son ami. Malheureusement pour nous lecteur, ce ne sera pas un choc.

Nous nous retrouvons avec une histoire vide d'intérêt , aux flashbacks bien trop rapide pour rentrer dans l'histoire et à la touche humoristique inexistante.
La trame de l'histoire était pourtant simple et intéressantes, l'amnésie , et aurait pu nous faire découvrir ce sujet de manière piquante et incisive , mais cette idée ne sera malheureusement pas exploité par les auteurs en manque clairement d'imaginations et de surprise dans ce 60e album anniversaire.

Virage raté donc , pour ce dernier volume sans grand intérêt et uniquement destiné aux collectionneurs et aficionados.

Décevant.



Allo?

Envie de nous contacter ou de laisser une bafouille ? C'est par ici évidemment.

Nom E-mail * Message *