dimanche, août 07, 2016

Space Mullet! de Daniel Warren Jonhson

vendredi, août 05, 2016

Cancer, un accompagnement qui change tout ! : Deux médecins précurseurs partagent leur expérience d'Eric Menat

Ou le titre le plus long du monde :)

Le cancer , ce que vous voudriez savoir et même plus ; tel pourrais être le titre de ce compendium qui explique avec un langage accessible à tous les différents cancers, traitement et accompagnement que l'on peut avoir.

Malheureusement, même s'il se veut exhaustif, j'ai trouvé que certain cancer pour les hommes n'était pas présent ni mentionné (celui des testicules par exemples et leurs différents type).
L'intérêt étant ici , même si l'on ne se mouille pas trop, de faire une consolidation entre médecine classique et celle qui l'est un peu moins.

A mon sens,un compendium utile, instructif , non exhaustif (malheureusement mais là à mon avis l'on parle de deux tomes ^^) , et fortement utile pour toute personnes ayant eu un cancer car , le premier pas quand on a cette maladie, c'est surtout de la comprendre (déjà que la subir n'est pas une sinécure).
Ce qui est sure, un cancer n'est pas un autre, une chimio n'est pas une autre, une personne n'est pas une autre.

Bonne lecture instructive

Atom the beginning, tome 1 de Masami Yuuki

Une version de l'avant "Astroboy" , revisitant et nous racontant l'histoire des professeurs Tenma et Ochanomizu à leur très jeune époque et qui nous raconte les prémices du projet Astro.

Très bien illustré avec une intrigue qui véhicule , en tout cas pour ce premier tome, un message humaniste propre à l'univers de l'auteur originel Osamu Tezuka.

Une très bonne et belle découverte donc, qu'il faudra suivre en espérant que l'on garde le même niveau de qualités.

Beaucoup aimé







L'homme sans bagage de Emmanuelle Pol

Et si la liberté n'était finalement qu'une illusion ?

Encore un livre qui à la base n'est pas ma tasse de thé : l'histoire de cet âme en peine, fuyant tout engagement , baroudeur à ces heures, et qui prône à tout va que la liberté sans attache est le meilleur des mondes; sauf que de bien entendu son passé va frapper à la porte et la rencontre avec une jeune femme diamétralement opposée à lui-même va remettre tous ces acquis en question.

Réflexion sur le mûrissement des gens ,sa propre histoire, la lutte permanente de se démarquer des autres secondé par une histoire d'amour et de passion.

D'une écriture simple et sans ambages , cette histoire au gout teinté de nostalgie et d'amertume délivre ici une lecture ma foi assez sympathique qui vous fera passer un bon moment ;)

Moi, Lucifer de Glen Duncan

La genèse raconté par Lucifer, en plus lui-même réincarné dans le corps d'un écrivain loser qui nous raconte ces impressions d'humain, le tout avec un film sur Dieu & cie ... et je sent déjà un terrible mal de tête pointer :)

Énormément (TROP) d'ellipses, de moments confus, de rappels et de double histoires font que, même si le style et le contenu est intéressant , et parfois comique et irrévérencieux, le roman en devient affreusement confus.

J'ai arreté au 3/4 du roman pour dire ;)

Vous aimez le mal de tête vous ?

Quand souffle le vent du nord de Daniel Glattauer

Je l'avoue, j'étais on ne peut plus sceptique quand l'on m'a conseillé ce livre ; l'histoire entre deux personnes qui s'échangent des emails pendants un peu moins de trois cents pages ne me faisait pas rêver. Mais vous savez ce que c'est, on se laisse souvent emporter pas ces impressions... Sauf qu'ici, ma foi, ce satané bouquin m'a bien attrapé.

Un début un peu bizarre le temps de placer les personnages, mais qui au fil des pages nous transforme , nous lecteurs, en voyeurs , juges , parti pris pour nous offrir au final cette belle histoire d'amour et de mots.

L'amour par l'esprit ... Une belle romance qui se laisse lire, les mots fermés et l'esprit ouvert

Petit éloge des séries télé de Martin Winckler

Martin Wincker nous livre ici un essai sur une de ces passions : les séries télé.

Par l'entrebâillement de ce livret d'une centaine de page (riquiqui donc), Martin , sériephile de son état,décrit son amour pour la chose et tentera même de nous vulgariser le sujet à travers ces réflexions, et ce pour notre plus grand bien ;)

Cent pages pour une vision toute personnelle dans laquelle on sent une claire frustration sur Tf1, le VF et le temps qui passe. Cent pages pour une introduction sur le comment déchiffrer et s'y retrouver dans les méandres de ces dernières, devenues il faut bien le reconnaître, une vraie institution (lucrative et/ou culturelle) pour certains. Cent pages pour …

Mais est-ce assez ? Oui car ce n'est pas un roman. L'intérêt ici ne réside pas dans la taille (sic !) mais dans sa forme et la possibilité d'initier une discussion, une réflexion, de se cultiver rapidement , de mettre un orteil dans de nouvelles séries ;et finalement, de mettre son temps à profit d'autant plus que c'est facile à lire et met pas mal de chose à plat.

La conclusion, et je ne spoil en rien rassurez-vous, restera toujours là même ^^ l'amour que l'on apporte à une oeuvre est proportionnel au plaisir qu'elle nous a donné.

« Petit éloge des séries télé », c'est chez les éditions Folio2€, c'est 2€, c'est 100 pages en papier recyclé, et c'est un essai sympa. Je crois que je vais surveiller cette ligne éditoriale.

Gun Machine de Warren Ellis

Machine Gun de Warren Ellis est , pour cet auteur de comics US , une belle entrée en matière afin de découvrir son univers et son écriture.

Enrobé des aromes nauséabonds d'une ville New-new-yorkaise des plus vivante, on suivra John Tallow, inspecteur taciturne et tête de turc de son état, qui va devoir enquêter sur l'apparition soudaine d'une centaine d'arme liée , chacune d'entre elle, à un meurtre différent.

Affublé de deux agents de la scientifique assez geek-frappé-tequila-tango-uncafésiouplé, il devra dénouer toute l'histoire au détriment des multitudes d'embuches présentes sur son chemin.

Une belle découverte pour cet auteur qui maîtrise bien son sujet et arrive à nous promener voire même visiter cette ville de New-york ou âme perdue et femme d'affaire se promène. Avec son écriture bien rythmé et imagée, Machine Gun emmènera son lecteur plus loin que prévu , et ce jusqu'à au moins les 3/4 du roman. Malheureusement de cette frontière, on sent un certain empressement dans l'écriture et une nette détérioration dans la qualité de l'histoire (mais pas dans son écriture, juste l'histoire elle même), le soufflet se perd dans des ellipses, raccourcis et détails qui , à mon sens, amoindriront l'intérêt pour le dénouement de l'histoire.

Qu'à cela ne tienne, c'est une bon auteur qui incite mon profond fondement à lorgner sur un autre roman de l'auteur.
Pas mal

Back of the Monkey


Après une très longue traversée du désert pour cause de tempête au sein du cloché familiale, après moultes réflexions et moultes moultes, voici enfin la version finale ou sera stocké tous ce qui aura trait, de loin où de près à l'information du moment et de l'instant.

Bref, une belle poubelle d'info tournant autour de la bd, du roman, du cinéma, de l'animation, de coup de gueule et tous ce qui fera plaisir au dicta de la vie et de l'écriture digitale. La migration des articles du site http://lacasebd.overblog.com se fera petit à petit afin d'alimenter celui-ci. Alors de ce pas ... je vous souhaite une bonne lecture déhanchée :)

Allo?

Envie de nous contacter ou de laisser une bafouille ? C'est par ici évidemment.

Nom E-mail * Message *